D'Angers à Montsoreau... entre Loire et Layon

Cette première semaine nous a convaincu de nous méfier des coteaux et de suivre autant que possible les cours d'eau. Avec notre chargement nous ne dépassons pas 15 km/h avec, allez, quelques pointes lorsque cela descend, le vent dans le dos et la motiv' pour pédaler à taquet avant... enfin ça c'est Zian qui est taquet. 

Sur cette première semaine nous avons roulé environ 200 km sur 5 jours car pour apater le chalant (nos loups) et nous mettre en jambe, nous avons alterné, pour les 4 premiers jours, vélo et parc d'attraction. Soyons clairs nous n'avons pas vraiment tenu ce rythme mais pas loin.

Nous avons commencé notre périple à Sainte-Gemmes-sur-Loire accueillis par la mère de Benoit le canadien. Nous avons décidé de partir plein sud à partir de Bouchemaine, rive droite. Magnifique tracé entre ombre et soleil, larges allées royales et petites ruelles, arbres et fleurs, murs de pierres sèches et bord de Loire. Génial. Le bonheur de l'itinérance à vélo. Nous avons trouvé une berge pour jouer dans le sable et même un bras de la Loire pour se baigner après notre pause méridienne (La Loire est interdite à la baignable). C'est ensuite que les choses se sont corsées lorsque nous avons voulu attaquer les coteaux du Layon, attirés par le vin qui ne fait pas bon ménage avec nos mollets. Nous n'avons pas voulu faire le détour par Rablay sur Layon, petit village d'artisites en fond de vallon et avons dit adieu de loin à Montbeneault. Nous resterons des Ignorants (Davodeau, à lire absolument). On prend au nord vers Brissac Quincé. Zian est tombé sur un flyer d'un parc d'atraction, on concède. On passe donc notre pemière nuit au camping de l'étang juste à côté du parc d'attraction. Zian jubile d'autant plus que c'est lui qui tient la carte.

Le 2ème jour sera donc une journée off dans un parc ombragé tout ce qu'il y a de plus sympa pour les loups sans tomber dans le kitch, le retapé ou le graveleux. Tout le monde passe une chouette journée. Le lendemain nous retrouvons avec plaisir les bords de Loire puis du Maine, magnifique et plats ! pour rejoindre Angers où nous passerons 2 nuits chez Thomas et Patricia. Merci à eux.

On passe notre 4ème journée à Terra Botanica. Gros parc d'attraction sur le thème des plantes. Faudra quand même pédaler pour y aller. Eh faut quand même que ce soit mérité non ? Comme la thématique est la flore je trouve cela giga-bien comme dirait Maé, consciente cependant de ne pas être objective. Les loups ont giga-aimé.

Le 5ème jour nous rattrapons les bords de Loire via l'ardoisière et la barque à chaine sur l'Authion. On arrive à Gennes où se déroule le concours de la pêche sportive au  sillure, qui colonise la Loire. Il est pas beau ce poisson mais occasionne un petit détour que les loups adorent. Nous avions l'objectif de visiter Brézé mais les multiples arrêts dans Saumur, la baignade au centre nautique, la côte (aie aie aie), la camping fantôme, nous ont contraint à faire une halte à Montreuil Bellay une très jolie bourgade sur le Thouet, avec un château magnifique. Nous y arrivons si tard avec l'impératif de nous baigner (grosse chaleur) que nous posons les pieds sous la table du restaurant du camping. Les loups, eux, dorment dans leurs assiettes !

Le 6ème jour nous visitons le fameux chateau de Brézé avec son large réseau troglodyte et souterrain, ses profondes douves, sa magnifique pelouse ombragée où nous avons pique-niqué  (voir le flyer pour la pub). On a vraiment aimé. Petite déception pour Zian, il n'y avait pas de créneau !

Le 7ème jour nous retrouvons impatiemment les bords de Loire, au tracé clair (petits panneaux évitants les erreurs...) et plat. Nous faisons halte au camping de Montsoreau... avec piscine, trampoline, structure gonflable, club enfant... Ce serait dommage de ne pas en profiter.

Surtout que la chaleur durant cette première semaine a été élevée à étouffante. Nous transpirons, buvons et retranspirons aussitôt ce que nous venons de boire. Les piscines sont les bienvenues, même pour moi, c'est dire (ceux qui me connaissent comprendront). Les loups aussi ont chauds. Le pédalage apporte une petite brise et on laisse la chariotte grande ouverte. Les arbres procurent une ombre providentielle. Malgré tout nous "souffrons" par moment et la température ne baisse pas suffisament le soir pour favoriser l'endormissement des loups. C'est parfois un peu difficile. Surtout quand le temps devient orageux. On a eu un petit épisode pluvieux qui a fait baisser ponctuellement le thermostat, il est remonté dès le lendemain :-(

Pour le reste... le vélo off course, les visites, le montage/démontage du camp, les glaces, l'itinérance, etc ... les loups sont emballés par le voyage et en redemande !

Photos :

S1 - De Angers vers Montsoreau - 01 S1 - De Angers vers Montsoreau - 02 S1 - De Angers vers Montsoreau - 03 S1 - De Angers vers Montsoreau - 04 S1 - De Angers vers Montsoreau - 05
S1 - De Angers vers Montsoreau - 06 S1 - De Angers vers Montsoreau - 08 S1 - De Angers vers Montsoreau - 16 S1 - De Angers vers Montsoreau - 17 S1 - De Angers vers Montsoreau - 18
S1 - De Angers vers Montsoreau - 20 S1 - De Angers vers Montsoreau - 24 S1 - De Angers vers Montsoreau - 25 S1 - De Angers vers Montsoreau - 26 S1 - De Angers vers Montsoreau - Angers
S1 - De Angers vers Montsoreau - Au chateau de Breze 1 S1 - De Angers vers Montsoreau - Au chateau de Breze 2 S1 - De Angers vers Montsoreau - Au chateau de Breze S1 - De Angers vers Montsoreau - Dans les ardoisieres 1 S1 - De Angers vers Montsoreau - Dans les ardoisieres 2
S1 - De Angers vers Montsoreau - Dans les ardoisieres 3 S1 - De Angers vers Montsoreau - Dans les ardoisieres S1 - De Angers vers Montsoreau - Le thoureil S1 - De Angers vers Montsoreau - Montreuil Bellay S1 - De Angers vers Montsoreau - Passage de l Authion
S1 - De Angers vers Montsoreau - avec Patricia

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir